Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La massification de l’enseignement par la prolongation de la scolarité obligatoire à 16 ans (1959) et par la création du collège unique (1977) visait l’élévation du niveau de formation des nouvelles générations. Elle avait également pour objectif la réduction des inégalités des destins scolaires. Ces espoirs de démocratisation ayant été déçus, il a fallu penser autrement les causes de l’échec scolaire. Des travaux de sociologie ont ainsi révélé l’importance de l’origine sociale des élèves, en insistant notamment sur le rôle joué par « l’environnement familial et social », et plus particulièrement par le niveau d’instruction des parents, sur la réussite scolaire. Ces recherches montrent également comment inégalités sociales et disparités spatiales se conjuguent et se renforcent. De fait, elles conduisent à la concentration d’élèves ayant de grandes difficultés scolaires au sein de certaines zones.

Ces constats ont abouti à la création de politiques d’éducation prioritaire dans certains pays d’Europe. Il en fut ainsi en Grande-Bretagne, en Suède, en France (en 1981), en Belgique et dans d’autres pays. Intégrée à des systèmes éducatifs fort différents, cette action publique spécifique s’exprime donc selon des modalités diverses.  Suite sur le réseau Canopé cliquer ici

Tag(s) : #CRPE CSE, #CRPE, #Education nationale France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :