Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Danièle Adad est formatrice à l'ESPE de l'université Paris-Créteil, professeur des écoles, auteure de plusieurs ouvrages pédagogiques et didactiques, youtubeuse, etc. Elle aborde dans cette interview des sujets d'actualité comme l'évaluation positive, l'éducation bienveillante, l'estime de soi et d'autres points qui visent à placer l'élève au centre des préoccupations pédagogiques.

 

École de la République.fr :Vous êtes à la fois professeur des écoles et formatrice en ESPE de l'université de Créteil, parlez-nous de votre expérience ?

Danièle Adad : Professeur des écoles est un grade. En étant professeur des écoles, on peut passer le CAFIPEMF, un certificat pour être maître formateur. À partir de là, de nombreux postes s’offrent à nous avec, entre autres, une affectation dans le supérieur à mi-temps ou à temps plein. C’est mon parcours. J’ai obtenu le CAFIPEMF en 2003, j’ai été affectée à l’IUFM à mi-temps en 2004, puis à temps plein en 2010 quand l’IUFM est devenu INSPE. Aujourd’hui, j’accompagne les étudiants en master 1 et en master 2 MEEF.

 

-Vous êtes aussi youtubeuse, auteure, … êtes-vous une passionnée de pédagogie ?

On peut dire que je suis passionnée de pédagogie parce que c’est le seul moyen pour moi d’agir pour prendre soin des enfants. Ma motivation est de faire en sorte que de plus en plus d’enseignants s’épanouissent dans leur classe et ainsi donnent aux enfants confiance, estime de soi, curiosité, envie d’apprendre, tout simplement pour qu’ils croient en eux et deviennent autonomes et responsables.

 

-La bienveillance est votre leitmotiv ; pourriez-vous nous expliquer avec des mots simples ce qu'est un professeur bienveillant ?

Un professeur bienveillant pour moi :

- est ouvert, passionné, à l’écoute, au service de ses élèves ;

- a confiance en lui et dans le potentiel de ses élèves ;

-aime son métier, sa classe, les enfants dont il est responsable chaque année, sans distinction ;

-voit le meilleur en eux ;

-sait lâcher prise et donc, rend ses élèves autonomes et les laisse prendre des initiatives ;

-encourage les essais et les erreurs et les transforme en compréhension ;

-laisse le temps d’apprendre ;

-donne envie d’aller à l’école ...

Je pourrais rajouter de nombreux autres points. La liste est longue et tout est en lien avec le respect et la confiance.

 

-Vous accordez une place importante pour les enseignements artistiques, pourquoi ?

Pour moi tout art est un moyen d’expression accessible à tous. L’écriture créative, le théâtre, le chant, les différentes techniques d’arts plastiques, la danse… chacun de ces domaines permet de se découvrir, de s’exprimer en toute liberté dans un cadre sécurisant, de persévérer pour atteindre un but, d’être fier du travail fourni, et ainsi de prendre confiance, de connaître ses talents, de sortir d’un cadre parfois trop institutionnel tout en ayant besoin de connaissances solides et de culture. À mon sens, l’Art est indispensable au développement moteur, intellectuel, personnel de chacun et s’il est pratiqué avec la motivation de donner plus que de recevoir, permet un équilibre émotionnel et donne du sens à la vie.

 

-Quelle est, selon vous, la place de l'évaluation en pédagogie ? Quelle évaluation, pourquoi et pour quoi ?

L’évaluation est indispensable en pédagogie si on comprend qu’évaluer est mesurer le cheminement pour valoriser les progrès et accompagner pour aller plus loin. C’est ce qui s’appelle depuis 2015 « l’évaluation positive ». Ainsi, à la place du contrôle de fin de séquence qui sanctionne le niveau de compréhension ou de connaissances d’un élève dans un temps imparti par l’enseignant, il est possible d’impliquer chaque enfant en l’aidant à identifier ce qu’il sait, quand il le sait, pourquoi il a besoin de le savoir, afin qu’il se mette en projet et se donne des objectifs. Tout le monde change de regard et fixe son attention sur ce qui est réussi en premier lieu, puis sur ce qu’il y a à travailler pour améliorer, enrichir, transformer, progresser. Cette évaluation est quotidienne et permet d’abord à l’enseignant de savoir si son travail porte ses fruits et auprès de qui ou s’il doit réajuster ses propositions pédagogiques pour que TOUS apprennent et progressent. Elle permet ensuite à l’élève d’avoir un sentiment d’importance et de compétence, donc, développe confiance et estime de soi.

 

-D'après vous, qu'est-ce que l'école française doit changer ou améliorer pour être plus performante qu'elle ne l'est actuellement ?

La mentalité de ses enseignants : briser les concepts, sortir de sa zone de confort, prendre soin de soi, acquérir confiance et estime de soi pour pouvoir lire les demandes institutionnelles avec un regard neuf. Tous les programmes sont au service de l’autonomie, de l’esprit critique et du bien être de l’élève. Cependant les traditions, les habitudes cantonnent de nombreux enseignants dans des pratiques qui ne permettent pas d’atteindre ces objectifs. J’invite à lire les programmes comme un roman pour se laisser surprendre. D’ailleurs, je prépare un module vidéos de lecture accompagnée pour le programme des 3 cycles de l’école primaire.

 

-Quels sont projets à venir ?

Je continue à écrire. La suite de « bien dans sa tête, bien dans sa classe » devrait sortir en 2021 sous la forme d’un cahier pour enseignant. Je commence à coacher des enseignants pour passer des concours ou se sentir mieux dans leur préparation de classe. J’accompagne l’expérimentation de « Mon album de réussite en cycle 3 » pour que l’évaluation positive selon moi soit également au service des élèves jusqu’en 6ème.

 

-Je vous laisse finir cette interview.

Pour moi, l’école est le seul moyen de rendre le monde meilleur à la condition que chaque enseignant considère chaque enfant comme un égal à accompagner, à écouter, à respecter, à aimer pour lui donner la force et le courage de s’aimer lui-même et donc d’aimer les autres. Et donc, à la base, il est urgent pour moi d’éduquer les enseignants à l’amour de soi.

 

Bibliographie

  • Mon album de réussite PS-MS-GS, Retz, 2016

  • Mon album de réussite CP-CE1-CE2- Retz, 2016

  • Enseigner avec l'évaluation positive, Retz.

  • L'évaluation positive en maternelle, Retz.

  • Bien dans sa tête, bien dans sa classe, Retz.

  • Concours professeurs des écoles - Annales corrigées - français et mathématiques, Vuibert, 2016

  • Mots en herbe CM1, Bordas, 2013

  • Mots en herbe CE2, Bordas, 2012

  • Guide pour enseigner autrement avec la théorie des intelligences multiples Maternelle, Retz, 2011 (co-auteur)

  • Au rythme des mots, étude de la langue CM2, Bordas, 2011

  • Guide pour enseigner autrement avec la théorie des intelligences multiples Cycle 3, Retz, 2009 (co-auteur)

 

-La chaîne youtube de Danièle Adad : cliquer ici : https://www.youtube.com/channel/UCADpC46VMJ_zLQc6LqFci6g

-Commander ses livres : cliquer ici : https://www.amazon.fr/Dani%25C3%25A8le-Adad/e/B005AJDBMK%3Fref=dbs_a_mng_rwt_scns_share

-Le site de Danièle Adad : https://danieleadad.com

Tag(s) : #Pédagogie, #CRPE, #CRPE CSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :