Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Karim Kherbouche

http://www.mondial-infos.fr/wp-content/uploads/2011/11/tirer-oreille.jpgUn garçon de 6 ans des Pyrénées-Atlantiques est retourné sur la table d'opération après s'être fait tirer l'oreille par son instituteur !

Damien a 6 ans, il est en CP et étudie dans un regroupement pédagogique intercommunal de Tarsacq-Abos dans les Pyrénées-Atlantiques. Le petit garçon a subit une opération il y a 12 jours afin de se faire recoller les oreilles et voilà qu'aujourd'hui il a dû retourner en urgence sur le billard, à cause de son instituteur ! Celui-ci ne l'a pas frappé mais a eu la très mauvaise idée de l'attraper par l'oreille pour le calmer alors qu'il était en train de se disputer avec un camarade dans la cour de récréation à  l’interclasse de la mi-journée.

L'effet a été immédiat : les points de suture et le cartilage pas encore ressoudé se sont cassés ! L'enfant s'est aussi mis à saigner abondamment, rapporte le Parisien. Les parents ont aussitôt porté plainte contre l'instituteur et ont saisi l’inspection d’académie et la FCPE. Un incident d'autant plus grave, selon eux, que l'école n'a pas jugé important d'appeler les parents ou le SAMU. "C’est un châtiment corporel. Les secours n’ont même pas été prévenus. C’est une mère d’élève qui a fait les premiers soins et ensuite l’enfant est resté à attendre sa mère qui travaille à trois quarts d’heure de là, assis dehors tout seul" dénonce l'administratrice de la FCPE Martine Bouet. La mère de Damien se dit très choquée qu'il ait dû subir une deuxième anesthésie générale en deux semaines, et cela même alors qu’elle avait prévenu l’école de Tarsacq de l'opération de son enfant.

Une enquête a été ouverte par l'Education Nationale. "C’est un mauvais geste au mauvais moment. Mais cet instituteur a juste voulu calmer cet enfant qui était très énervé. Ceci dit, tirer les oreilles est interdit comme tout châtiment corporel. Une enquête administrative est en cours et nous allons recevoir l’enseignant pour qu’il s’explique" indique Hélène Lapeyrère, inspectrice. Le procureur de Pau envisage lui une simple amende.

Source: GS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chibani 05/01/2012 22:22


salut,


j'aimerai bien avoir les fiche du 2ème projet ainsi que du 3ème projet


merci.

Kahina 19/11/2011 13:42


Eh oui, il faut faire attention, les enfants sont fragiles. Je suis institutrice, j'ai failli crever l'oeil à un élève en tentant de la gifler. J'étais débutante. Maintenant je fais attention.


Merci poour cet article, Karim. C'est bien de tirer la sonnette d'alarme sur les châtiments corporels qui doivent être bannis de nos écoles. La photo est choquante!


A bientôt